International Safety Guide for Inland Navigation Tank-barges and Terminals

Révision du Guide international de sécurité pour les bateaux-citernes de la navigation intérieure et les terminaux (ISGINTT)

Strasbourg, le 26 mai 2016

La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) et le Oil Companies International Marine Forum (OCIMF) ont publié en 2010 le Guide international de sécurité pour les bateaux-citernes de la navigation intérieure et les terminaux, aussi appelé ISGINTT dans l'industrie. Ce guide rassemble les meilleures pratiques pour l'exploitation des bateaux-citernes et des terminaux. Il ne remplace pas les prescriptions en vigueur mais vient les compléter. Le guide fait actuellement l'objet d'une première révision et la publication du guide actualisé est envisagée pour 2017. Toutes les parties intéressées et familiarisées avec le guide sont invitées à apporter leur contribution via la rubrique Feedback sur le site Internet de l'ISGINTT (www.isgintt.org).

Le Guide a été développé par des experts de différentes sociétés. Les organisation European Chemical Industry Council (CEFIC), Union européenne de la navigation fluviale (UENF), Organisation européenne des bateliers (OEB), industrie européenne du raffinage du pétrole (FuelsEurope), European Sea Ports Organisation (ESPO), Federation of European Tank Storage (FETSA), Oil Companies International Marine Forum (OCIMF), Society of International Gas Tanker and Terminal Operators (SIGTTO) ont fixé les orientations et ont apporté leur soutien pour l'élaboration du Guide. Les guides de l'OCIMF «International Safety Guide for Oil Tankers and Terminals» (ISGOTT), 5ème édition et, pour certains chapitres concernant les produits gazeux, «Liquefied Gas Handling Principles on Ships and In Terminals» (SIGTTO), ont tenu lieu de modèles afin d'éviter les lacunes et de garantir la compatibilité aux interfaces bateau / terre. Le guide a été publié initialement en langue anglaise. Afin d'en assurer une large utilisation, le guide a aussi été publié dans les langues de travail de la CCNR, c'est à dire en allemand, français et néerlandais. La CCNR ainsi que différentes organisations et société ont rendu possible ces traductions par leurs contributions financières.

Ces dernières années a pu être constaté que le guide ne convenait pas parfaitement pour atteindre son objectif. Il contient un certain nombre d'erreurs, dont certaines qui sont purement linguistiques et d'autres qui concernent le fond. En outre, la teneur et le vocabulaire du guide sont dans une large mesure issus du secteur maritime. Cela pouvait difficilement être évité, dès lors que deux guides élaborés pour la navigation maritime ont été utilisés en tant que modèles pour le guide ISGINTT. De plus, la réglementation ayant évolué depuis la publication du guide, certains passages nécessitent des adaptations. Enfin, le guide devrait aussi être rendu plus attrayant par la suppression de contenus inutiles ou obsolètes.

Des experts, essentiellement issus de sociétés de navigation et de terminaux, procèdent à la révision. Les travaux sont répartis entre des sous-groupes thématiques qui sont coordonnés par le groupe de travail ISGINTT. Le comité de pilotage de l'ISGINTT fixe des orientations, structure les travaux du groupe de travail et prend des décisions de principe. Le comité de pilotage est ouvert aux représentants des organisations participantes.

Le groupe de travail a reçu de précieuses indications via le site Internet de l'SIGINTT, à la fois des propositions de textes supplémentaires et des propositions de modification du texte existant. En vue de la préparation de la version révisée du guide de sécurité ISGINTT, le groupe de travail espère recevoir de nombreuses autres contributions actuelles et reflétant les meilleures pratiques pour l'exploitation des bateaux-citernes de la navigation intérieure et des terminaux.